Paroisse

Agenda : 23 au 30 septembre 2018

Il est utile d’ouvrir vos agendas afin de ne manquer aucun rendez-vous de la communauté la paroisse Bayonne Centre pour la semaine du 23  au 30 septembre 2018. Bonne lecture et découverte !

DANS LA PAROISSE

  • Mardi 25 sept. à 9h: Reprise du café-kt à St Amand
  • St Léon de Marracq, tous les dimanches à 10h30 : Eveil à la foi pour les 2-6 ans. temps d’éveil avec la progression du livre+ prière et coloriage.
  • St André, tous les dimanches à la messe de 11h : garderie pour les tout-petits ainsi que possibilité pour tous de recevoir le sacrement de pénitence
  • Dimanche 30 septembre, 13h à st André (ou st Léon suivant le temps): Repas de la famille dominicale. Vous êtes tous invités à ce partage convivial que vous soyez seuls ou en famille. Contact Zohra Cousino 06 61 33 79 90
  • Dimanche 30 septembre, st-André 19h, rencontre groupe st-Jean-Paul II pour les 35/55 ans. Adoration/topo/dîner partagé. Les thèmes de l’année pourront ainsi y être définis
  • Dimanche 30 sept, 19h à st André : Rentrée du groupe des Jeunes Pros
  • Lundi 1er octobre, st-André 19h, messe de rentrée des aumôneries suivie d’un apéritif-dînatoire pour commencer l’année. Plus vous serez nombreux, chers étudiants, plus ce sera convivial !
  • Mercredi 10 et 17 oct à 20h30 à la maison paroissiale St Léon de Marracq : catéchisme pour adultes (tous les 15 jours). Etude du catéchisme de l’Eglise catholique avec possibilité de poser des questions

DANS LE DIOCÈSE ET L’EGLISE

  • Du 19 au 25 septembre, Festival du Film chrétien au CGR de Bayonne – toutes les informations sur le site du diocèse : http://diocese64.org/actualites/item/1531-festival-du-cinema-chretien-2018-2eme-edition, réservez vos places sur le site du CGR https://www.cgrcinemas.fr/bayonne/evenement/1634379-festival-du-cinema-chretien-de-bayonne
  • Mardi 25 sept, 20h30 à Bayonne, lancement d’un nouveau « chantier éducation» des AFC. Dans le cadre d’un chantier-éducation, ce sont 6 à 10 parents qui se retrouvent une fois par mois  pour échanger et partager leurs expériences sur un thème d’éducation. Contacts : Sophie Buvignier 06 58 73 72 56, sophiebuvignier@gmail.com ou Françoise Grimaldi 07 81 20 02 51
  • Dimanche 30 septembre, PAS de messe à 8h30 au Carmel. Messe des 25 ans de Profession Religieuse de Sœur Chantal à 10h30, nous la portons dans nos prières

 

Nous sommes tous appelés, dans nos rôles respectifs, à cultiver et à promouvoir le respect de la dignité intrinsèque de toute personne, à commencer par la famille – lieu où l’on apprend dès le plus jeune âge les valeurs du partage, de l’accueil, de la fraternité et de la solidarité – mais aussi dans les contextes variés où nous agissons.

Je pense, avant tout, aux formateurs et aux éducateurs, auxquels est demandé un engagement renouvelé afin qu’à l’école, à l’université et dans les autres lieux de formation, soit enseigné le respect de toute personne, y compris dans les différences physiques et culturelles qui la distinguent, en dépassant les préjugés.

Dans un monde où l’accès aux instruments d’information et de communication est toujours plus répandu, une responsabilité particulière incombe à ceux qui œuvrent dans le monde des communications sociales, qui ont le devoir de se mettre au service de la vérité et de diffuser les informations en étant attentifs à favoriser la culture de la rencontre et de l’ouverture à l’autre, dans le respect réciproque de la diversité.

Ceux, ensuite, qui tirent des avantages économiques du climat de méfiance de l’étranger, où l’irrégularité ou l’illégalité du séjour favorise et nourrit un système de précarité et d’exploitation – parfois à un niveau tel qu’il engendre de véritables formes d’esclavage – devraient faire un examen de conscience profond, dans la conscience qu’un jour ils devront rendre compte devant Dieu des choix qu’ils ont fait.

Face à la diffusion de nouvelles formes de xénophobie et de racisme, les leaders de toutes les religions ont aussi une mission importante : celle de diffuser parmi leurs fidèles les principes et les valeurs éthiques inscrits par Dieu dans le cœur de l’homme, connus comme la loi naturelle. Il s’agit de réaliser et d’inspirer des gestes qui contribuent à construire des sociétés fondées sur le principe de la sacralité de la vie humaine et sur le respect de la dignité de toute personne, sur la charité, sur la fraternité, – qui va bien au-delà de la tolérance – et sur la solidarité.

Pour les chrétiens, l’autre n’est pas seulement un être à respecter en vertu de sa dignité intrinsèque, mais surtout un frère ou une sœur à aimer. En Christ, la tolérance se transforme en amour fraternel, en tendresse et en solidarité active. Cela vaut surtout vis-à-vis des plus petits de nos frères, parmi lesquels nous pouvons reconnaître l’étranger, avec qui Jésus s’est identifié.,                                                                                Francesco, Rome le 19 sept 2018